Retour

RESTE A CHARGE ZERO DES PROTHESES DENTAIRES BIENTÔT REMBOURSEES A 100% ?

La promesse d’Emmanuel Macron : signer une nouvelle convention entre l’assurance maladie et les syndicats de dentistes pour permettre aux assurés de s’offrir des prothèses dentaires !

Quel projet ambitieux ! c’est peut-être l’événement sanitaire le plus significatif depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron : Trouver un accord qui ouvre la voie au remboursement intégral de certaines prothèses dans le cadre du « reste à charge zéro ».

Depuis 30 ans, les remboursements en dentisterie n’ont pas été revalorisés, les soins dentaires français n’ont pas été revalorisés et leurs remboursements sont classés parmi les plus bas en Europe ! Rappel : Il y a à peine 43% de Français qui ont recours aux soins dentaires, contre 71% en Allemagne ou en Angleterre, voire 85% au Danemark ou 80% au Pays-Bas. Plus inquiétant, 17% des Français reconnaissent un renoncement aux soins, en particulier pour la pose de prothèses. Les prothèses dentaires étant très peu remboursées deviennent inaccessibles pour les patients… il est temps d’inverser la tendance.  Et ce lundi, le directeur général de l’assurance maladie, Nicolas Revel, d’ordinaire volontairement discret et mesuré, n’a pas caché un léger sourire, osant même le qualificatif d’« historique» pour rendre compte de cet accord.

Pourquoi des dépassements d’honoraires ?

Nous connaissons la cause de cet effondrement : n’étant pas correctement payés pour les soins de base (caries, détartrage, etc.), les dentistes se sont rattrapés sur la pose de prothèses qui sont devenues prépondérantes. Nous avons donc assisté à un envol des dépassements d’honoraires sur les prothèses : plus de 66% lors des dix dernières années. Résultat, le reste à charge, c’est-à-dire ce que paye l’assuré après le remboursement de l’assurance maladie et les complémentaires, est devenu prohibitif. Il représentait 23% en 2015 sur l’ensemble des frais dentaires, mais plus de 40% sur les actes prothétiques. Des sommes inaccessibles pour un grand nombre de patients.

La proposition d’une nouvelle convention casse, pour la première fois, ce cercle vicieux. En effet, celle-ci prévoit de plafonner les prix de la majorité des prothèses dentaires, en contrepartie d’une revalorisation des «soins conservateurs»  et de la création de nouveaux actes. L’objectif est que tout patient ayant une assurance complémentaire ne débourse plus rien pour la pose d’une prothèse en céramique pour les dents antérieures, et ne paie toujours rien pour des couronnes métalliques sur les dents postérieures. Quant aux prothèses amovibles (les appareils), «tout patient verra son reste à charge passer de 570 euros à 0 euro après remboursement». «Il s’agit d’un investissement total de 1,2 milliard d’euros pour l’assurance maladie et les complémentaires», a précisé, ce lundi, Nicolas Revel. «704 millions pour la revalorisation des soins courants, 371 millions d’euros pour l’amélioration des remboursements des assurés. Et enfin, 108 millions d’euros pour la prévention, en direction surtout des enfants et des jeunes».

L’impact sur les cabinets dentaires

Les 2 principaux syndicats (CNSD et Union dentaire) qui à eux seuls représentent 60% des dentistes ont acceptés de signer cette convention qui selon eux « va dans le bon sens même si elle ne résout pas tous les problèmes ». Seul la FSDL, premier syndicat de la profession, a rappelé son opposition au «reste à charge zéro», accusé d’encourager «un modèle d’efficience low-cost».

Côté patient, une interrogation reste en suspens : ce nouveau système ne va-t-il pas se traduire par une hausse des prix des complémentaires ?  En tout cas, cette nouvelle convention s’appliquera de manière progressive. Les premières mesures entreront en vigueur au 1er avril 2019, puis certaines prothèses seront remboursées à 100% à partir du 1er janvier 2020. D’ici 2023, ce «reste à charge zéro» sera étendu à près de la moitié (46%) des prothèses dentaires, tandis qu’un quart (25%) bénéficiera d’un «reste à charge modéré» avec des prix plafonnés.

Les Français vont pouvoir à nouveau croquer dans la vie et retrouver le sourire grâce à ce changement significatif !

Facebook
Twitter
LinkedIn